L’Islam au féminin, KHADIJA

femme islam 2

Depuis la révélation de l’Islam les femmes ont largement contribué à l’enseignement des sciences religieuses. Le premier exemple qui vient naturellement à l’esprit est Aïsha, sans ses enseignements nos recueils de hadiths seraient bien pauvres. Mais il en existe de nombreuses autres dont le souvenir c’est évanoui au cours des siècles laissant l’impression que l’histoire à essentiellement était écrite par des hommes.

Notamment des figures très actives dans la société, dans les sciences ou encore sur les champs de batailles!

A nous de nous rappeler leurs enseignements et leurs exemples, ainsi dans une petite chronique tous les vendredi , je mets à l’honneur ces femmes aux destins remarquables.

KHADIJA

Khadija bint Khuwaylid était une riche commerçante très influente de la Mecque. On rapporte d’elle qu’elle était d’une grande beauté, veuve, elle fut convoitée par de riches notables mecquois qui souhaitaient l’épouser mais elle refusait de renoncer à son indépendance.

Jusqu’au jour où elle engagea à son service le Prophète (saws) pour conduire ses caravanes vers la Syrie. Il n’était encore qu’un jeune homme et n’avait pas encore reçu la révélation. Elle confia à son amie Nafisa Bint Muniyyah son amour pour Mohamed (saws). Malgré leurs différence d’âge, elle lui fit savoir par le biais de sa confidente , qu’elle désirait l’épouser. Donnant son consentement, ils se marièrent alors que Khadija était âgé de 40 ans et Mohamed (saws) de 25 ans!

Le couple vécu heureux et donna naissance à six enfants : deux garçons, Qassim et Abdullah, et quatre filles, Zaynab Ruqiya oum Kalthoum et Fatima. Les garçons moururent en bas âge.

Après quinze années de bonheur, la première révélation se manifesta au Prophète (saws), en proie à une grande agitation il se réfugia dans les bras de Khadija qui su l’apaiser et se fut le début de son inébranlable soutien. Elle fut ainsi non seulement la première femme a embrasser l’Islam mais également le premier Homme. Elle mourra au 10ème jour du mois du Ramadan de l’année 620. Mohammed (saws) l’enterrera lui-même et ne se remettra jamais de son absence. Il n’aura épousé aucune autre femme de son vivant et dit d’elle :

« La meilleure des femmes au monde a été Marie ; la meilleure des femmes de ma Communauté a été ma première épouse Khadija. »

 

 

Publicités

5 réflexions sur “L’Islam au féminin, KHADIJA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s